tarua, « mes fils » ; azag, « homme ». La stèle d'Iritisen ou Le premier traité d'esthétique de l'humanité, Ankh. En 2009, Théophile Obenga apporte publiquement son soutien au président Denis Sassou-Nguesso, candidat à sa réélection à la présidence de la république congolaise. Livres de Théophile Obenga Langue : Langue : ... par Théophile Obenga , Denis Sassou N'Guesso ( 1 ) 19,13 € 25,50 € Ce premier volume est le premier ouvrage de synthèse sur l'histoire générale du Congo des origines à nous jours. D'après lui, ce serait le cas, notamment, des mots pour nommer les parties du corps, ou les astres visibles à l’œil nu. Protohistoire de la linguistique méditerranéenne, in Cahiers congolais d'anthropologie et d'histoire, année 1, n° 1, Brazzaville, 1976, p. 21-30. La philosophie pharaonique, in Présence Africaine, n° 137-138, Paris. Avec Cheikh Anta Diop, il défend une vision de l'histoire africaine recentrée sur les préoccupations des chercheurs et intellectuels africains, soucieux de revisiter leur patrimoine (Afrocentricité). Pour que le Congo retrouve sa force psychologique, son énergie sociale, ses vertus de travail, sa capacité de dialogue, sa dimension africaine, son dynamisme de … « Imaginez Sa contribution dans "Afrocentrismes..." s'intitule "Situation de l'égyptien dans les langues du monde", « A theory elaborated by Rev. morhu, Sarakollé : kompe, "case", pl. Mais, suivant le déterminatif, il aurait pour sens « s'emparer de », « brûler» ou « attrister ». II/ Le kikongo : fondement de l'unité culturelle, in Africa Rivista, année XXV, n° 2, Rome, juin 1970, p. 131-156. Sémantique et étymologie bantu comparées : le cas de l'agriculture, in Muntu, n° 2, CICIBA-Libreville. Que l’on considère encore l’ugaritique g, « voix », face à l’égyptien hrw, le copte hroù, hroou. – La philosophie africaine de la période pharaonique. Temps et astronomie chez les Mbochi de l'Alima, in Cahiers congolais d'anthropologie et d'histoire, n° 7, Brazzaville, 1982, p. 51-61. Citations de Théophile Obenga (6) En langue pharaonique, "nuit" et "jour" sont tous deux du genre grammatical masculin. Sans trop d’enthousiasme. iaharu, Égyptien ancien : nfr, « bon » ; bw nfr, « le bien », Copte : shopi, « habiter » ; ma-n-shopi, « demeure », Hausa : sabka, « décharger » ; masabki, « un logement », Wolof : rafèt, « (être) beau » ; bu rafèt, « ce qui est beau » = « le beau », Ewe : keke, « large » ; kekeme, « largeur », Traduction : « ce qui était bon est devenu, s’est transformé (hpr) en qualité de (m) ce qui était mauvais. En d'autres termes, selon Obenga, on ne devrait parler de « parenté génétique » commune à des langues que, d'une part si elles présentent entre elles des similitudes héritées ; d'autre part si l'évolution régulière dans le temps et dans l'espace desdites similitudes peut être mise en évidence par la méthode de la linguistique historique. AbeBooks.com: Les Bantu: Langues, peuples, civilisations (French Edition) (9782708704466) by Obenga, Théophile and a great selection of similar New, Used and Collectible Books available now at great prices. On constate également que, quand l’égyptien est typiquement unilitère, le sémitique est soit bilitère soit trilitère sur les mêmes mots hérités : égyptien z3, s3, « fils », le sémitique commun est bn, le phénicien bl, l’araméen br ; égyptien z, s, « homme », face au vieil accadien abilum/awilum, « homme ». Do not translate text that appears unreliable or low-quality. Presque tous les auteurs admettent, de bonne foi, que l'Hymne à Aton d'Aménophis IV-Akhnaton a pu inspirer des passages du fameux Psaume 104 de la … Il a été directeur général du Centre international des civilisations bantu (CICIBA) à Libreville, et professeur à la faculté de civilisations africaines à l'université d'État de San Francisco, qui est un campus de l’université d'État de Californie. « C'est bien dommage, Tourneux ne dit pas la vérité : « [...] nous avons pu reconstruire le négro-égyptien, soit la langue primitive commune aux langues historiquement attestées que sont les langues égyptienne, couchitique, tchadique, nilo-saharienne, nigéro-kordofanienne, toutes langues anciennes et modernes, parlées par les peuples noirs d'Afrique, depuis la vieille Égypte pharaonique, et toutes unies génétiquement lorsqu'on les compare de façon serrée et adéquate sous tous les angles, phonétique, phonologique, morphologique, grammatical, lexicologique. sainua « conserver la santé, épargner la mort », égyptien : sem "prêtre", vêtu d'une peau de léopard, chargé de la toilette divine, kikongo : sema "sanctifier, honorer, bénir", teke : seme "prier", "sanctifier", "honorer, bénir", même chose en Mbochi, copte : ftoou, ftau, ftoe, fto, bto, bta, fteu, fte, tchadique : fad, fwot, fudo, fudu, mfad, pudu, etc : 42 attestations, burji : foola, foole ; le burji est couchitique : je le donne après le tchadique, mais Tourneux voit sans voir ; c'est son choix, et pourtant il cite la page 324 de mon livre où se trouve précisément le burji. Théophile Obenga O PROBLEMA É um mero preconceito acreditar que a época filosófica da humanidade começa primeiro entre os gregos no quinto século a.E.C.2 Esse preconceito implica que outros povos antigos não se engajaram no pensamento especulativo. ». Voici, pour une même série de mots, ce qu’il en est du sémitique, de l'ancien égyptien et du berbère selon Théophile Obenga[18] : Selon Théophile Obenga, il n'y a pas de correspondances lexicales entre sémitique, berbère et ancien égyptien, pour la série proposée. From January 28 to February 3, 1974, at Cairo, Egypt, Théophile Obenga accompanied Cheikh Anta Diop as Africa's representatives to the UNESCO symposium on "The Peopling of Ancient Egypt and the Deciphering of the Meroitic Script". Théophile Obenga (born 1936 in the Republic of the Congo) is professor emeritus in the Africana Studies Center at San Francisco State University. He is a politically active proponent of Pan-Africanism and an Afrocentrist. Description de l’UE - Théophile Obenga (historien congolais). Le négro-égyptien serait, selon Théophile Obenga, « l'ancêtre commun prédialectal » des langues « négro-africaines » anciennes ou contemporaines[2]. Théophile Obenga, estimant que le « but ultime de cette linguistique est de pouvoir opérer une classification générale de toutes les langues humaines connues », a entrepris - à la suite de Cheikh Anta Diop[6] - d'appliquer la méthode de la linguistique historique aux phénomènes linguistiques « négro-africains ». 28- Grégoire Lefouoba, L’oeuvre de Théophile Obenga a dix ans, in "Mweti" (Brazzaville), n° 935, mardi 21 février 1984, p.8. Études et documents, n° 1. Citations de Théophile Obenga (6) En langue pharaonique, "nuit" et "jour" sont tous deux du genre grammatical masculin. Pour Théophile Obenga : rn, ran, len, lan, ne seraient en rien similaires morphologiquement à sem, sumu, ism, sum. He is a member of the French Association of Egyptologists (Société Française D’Egyptologie) and of the African Society of Culture (Présence Africaine). Aperçu général, in chapitre 4, Volume I de l'Histoire générale de l'Afrique : Formation du pluriel en sémitique et en égyptien, in Cahiers congolais d'anthropologie et d'histoire, n° 5, Brazzaville, 1980, pp. En ce qui concerne l'évolution des phénomènes linguistiques africains, les textes hiéroglyphiques égyptiens tiendraient ce rôle de « témoin »[10] ; car selon Théophile Obenga, l'heuristicité de l'étude de l'égyptien ancien dans le cadre des langues africaines aurait été reconnue au Colloque International du Caire 1974 sur Le peuplement de l'Égypte ancienne par « tous les participants »[11]. Pour lui, la démocratie n’est pas mauvaise en soi. Théophile Obenga. 1088 livres, 143 revues dans cette categorie Para recomendar esta obra a um amigo basta preencher o seu nome e email, bem como o nome e email da pessoa a quem pretende fazer a sugestão. Sur ce sujet, le professeur s’indigne que ce soit une seule personne qui a le monopole des ports de Douala, Lomé, Abidjan, Dakar, entre autres. Temps, continuité et sens de l'histoire africaine, in ouvrage collectif : La reconnaissance des différences, chemin de la solidarité (Deuxième rencontre d'Africains et d'Européens, Brazzaville, 21-26 février 1972), Paris, Présence africaine, 1973, p. 152-166. Le mbochi (langue bantu) est proche de l’égyptien pharaonique et du copte : osi, « homme originaire de ». Ainsi habillé, honoré, purifié, le dieu devait garder l'ordre cosmique, l'ordre céleste. […] quand le sémitique est unilitère l’égyptien est, lui, bilitère sur des mots hérités : accadien ahu, « frère », ugaritique ‘ah, hébraïque ‘ah, syriaque ‘aha, rabe ‘ah au regard de l’égyptien sn et du copte son, san, sen. Origine commune des langues négro-africaines, Classification des langues négro-égyptiennes, Critiques des travaux de Théophile Obenga. Le Cas de l'Afrique Noire». Descrição da unidade curricular: Théophile Obenga. Avec Cheikh Anta Diop, il défend une vision de l'histoire noire africaine recentrée sur les préoccupations des chercheurs et intellectuels noirs africains, soucieux de revisiter leur patrimoine (Afrocentricité). Théophile Obenga est l'auteur d'une théorie de linguistique historique qu'il a baptisée « négro-égyptien », celle-ci identifierait des propriétés communes aux langues « négro-africaines », établissant une parenté génétique entre lesdites langues ; y compris l'égyptien ancien et le copte. Découvrez tous les produits Théophile Obenga à la fnac : Livres, BD, Ebooks Les travaux de Théophile Obenga ont un double objectif : mettre en avant les rapprochements entre l'égyptien ancien et les langues d'Afrique Noire pour accréditer sa théorie d'une origine commune, et de mettre en avant les divergences entre l'égyptien ancien et les langues berbères et sémites pour essayer de l'extraire de la famille des langues afro-asiatiques dans laquelle les linguistiques placent habituellement l'égyptien ancien. Theophile Obenga : at the forefront of the African renaissance in philosophy by Habib Sy ( ) La quête des antiquités et l'avenir de l'Afrique : une nouvelle lecture de Cheikh Anta Diop et de Théophile Obenga by I Ndaywel è Nziem ( ) Pour l’Égyptologue et ancien Ministre Théophile Obenga, sur RFI, ce 15 août 2020, à l’occasion du 60 ème anniversaire de l’indépendance du Congo, « tant que le virus tribal n’est pas encore évacué, la paix c’est un truc factice ».. Exacte, cette assertion du Ministre. Il dirige Ankh, « revue d’égyptologie et des civilisations africaines » éditée à Paris. nécessaire] Tourneux estime que de l'identité de deux champs sémantiques, Obenga déduirait à tort une parenté linguistique. Anthropologie pharaonique : textes à l'appui, Ankh. If possible, verify the text with references provided in the foreign-language article. En sorte que, d'après Théophile Obenga, ce n'est pas seulement le mot, mais aussi ce qu'il nomme et son contexte de performance qui sont communs aux cultures égyptienne antique et négro-africaines contemporaines[19]. Les rois-dieux du Loango, in La Revue des sciences sociales, n° 3, Brazzaville, 1985, p. 21-47. En d'autres mots, si des connexions de caractère sériel sont établies entre l'égyptien pharaonique, le copte et les langues négro-africaines modernes, on est autorisé de reconnaître un « air de famille », une « parenté par enchaînement » selon l'expression de la systématique des plantes, même si l'on s'éloigne beaucoup du type initial, des prototypes reconstruits. Theophile Obenga has been one of my favorite Egyptologists as of late. Documents imprimés arabes, source de l'histoire africaine, in Afrika Zamani, n° 4, Yaoundé, juillet 1974, p. 3-51. nécessaire]. Pour la connaissance des propriétés phonologiques de l'égyptien ancien, Obenga considère que le système phonétique du copte peut être mobilisé. « La démocratie c’est l’esprit de servir et non de se servir. L'Afrique centrale : son rythme d'évolution historique, in Revue de Recherche scientifique–Institut de Recherche scientifique, Vol. Selon Théophile Obenga, « la langue a une tradition orale indépendante de l'écriture[7] » ; c'est-à-dire qu'elle consiste en un système autonome, ayant ses propres propriétés, indépendamment de ce qu'elle soit écrite ou non. Similar claims have been made by other Bantu-speaking populations (cf. De manière plus générale les thèses négro-centriste défendues par Théophile Obenga ont été contredites par le résultat de multiples études, aussi bien anthropologiques que génétiques qui ont permis de démontrer que la majorité du patrimoine génétique des égyptiens et autres peuples d’Afrique du Nord actuel est bien autochtone à ces régions[30] et que l'influence étrangère y est resté minoritaire (l'influence génétique aussi bien arabe que grecque ou romaine par exemple)[31],[32], ainsi que le fait que les premiers égyptiens n'étaient pas noirs[33],[34],[35]. Le professeur Théophile Obenga , parrain de la quinzième édition du festival Ciné Droit Libre est l'invité de ce plateau spécial. Théophile Obenga, linguiste et historien congolais, s’adresse aux africains dans cette thématique complexe de la domination des « races ». Theophile Obenga is on Facebook. Les conceptions linguistiques d’Obenga ne sont pas reconnues par les enquêtes linguistiques actuellement en cours[25]. Tous les ebooks de Théophile Obenga en PDF et EPUB. Sources et techniques spécifiques de l'histoire africaine. Selon Théophile Obenga[14], Pour Théophile Obenga, en égyptien ancien, bw se traduit par « endroit », « place ». », « Le vivier des langues négro-africaines est suffisamment vaste, conclut H. Tourneux, pour que, y allant à la pêche, chacun puisse en rapporter ce qui va dans le sens qu'il désire ; mais justement, cette procédure n'est pas une procédure scientifique. (1989) and Medjo Mvé (1997) have shown that Fang presents all the traits of a regular Bantu language. Ces propriétés pourraient donc être étudiées pour elles-mêmes, mais également comparées à celles d'autres langues d'un même espace-temps[8]. 11 KHEPERA % • 91192 GIF-SUR- YVETTE France Théophile Mwené Ndzalé Obenga nasceu em Mbayá (República do Congo) em fevereiro de 1936 na época da colonização. He wrote in the Introduction to this 1990 book, “There is a problem when African people look at their history, from their perspective, without undue deference to other perspectives… kompu / iaharé, "femme", pl. », « [...] l'énorme discontinuité géographique milite en faveur de l'exclusion de l'emprunt dans ces temps anciens, sur l'ensemble des concordances établies, morphologiques, phonétiques et lexicologiques. Emission proposée par TV5 Monde . 2, Rome, mars-juin, 1978, p. 205-227. Théophile Mwené Ndzalé Obenga, né le 2 février 1936 à Mbaya (République du Congo), est égyptologue, linguiste et historien. Littérature traditionnelle des Mbochi. This meeting remains one of the single most important and famous defenses of African intellectual and historical integrity in the modern era. ». Obenga distingue trois grandes familles de langues en Afrique ; à savoir le khoisan, le berbère, et le négro-égyptien. Ce cahier n°1 de l'Institut africain d'égyptologie Cheikh Anta Diop traite du savoir géométrique très ancien qui a existé et fleuri en Egypte au temps des Pharaons. - les faits restent valables, exclus les emprunts : D'après Jean-Pierre Bamouan Boyala, le prêtre sem, avec sa peau de léopard et ses fonctions dans les rites funéraires[37], évoque des institutions similaires en Afrique noire, notamment celle du nganga. Parlant de quelques ratés de l’indépendance du Congo le 15 août 1960, Théophile Obenga a appuyé fort là où ça fait mal : « C’est très compliqué cette affaire d’indépendance, parce que le français qui commande n’a pas de tribu. La dernière modification de cette page a été faite le 7 janvier 2021 à 04:43. Ainsi habillé, honoré, purifié, le dieu devait garder l'ordre cosmique, l'ordre céleste. Invités : - Théophile Obenga, égyptologue, linguiste et historien congolais - Yoporeka Somet, philosophe et égyptologue burkinabè L'université de Lubumbashi (RDC) a reconnu solennellement le 14 octobre 2016 l'importance du travail pédagogique et scientifique du professeur Obenga à l'occasion d'une cérémonie de collation du grade de "docteur honoris causa". Théophile Obenga, Origine commune de l'égyptien ancien, du copte et des langues négro-africaines modernes. Emission proposée par TV5 Monde . Et selon cet auteur, bw (ou ma en copte) s’utilise comme préfixe d’un verbe pour former un nom ; ou d’un adjectif pour former un abstrait. [2][3][4] Obenga analyzed typological similarities in grammar as well as examined the word forms of ancient Egyptian and numerous African languages such as Wolof. This theory has become very popular, especially among Black African scholars, and often takes a strong ideological dimension as it accuses (white) Egyptologists of falsifying ancient History. Méthode et conception historique de Cheikh Anta DIOP, in Présence Africaine, n° 74, Paris, 1970, p. 3-28. De la parenté linguistique génétique entre le kikongo et le mbosi, in Cahiers Ferdinand de Saussure, n° 24, 1968, p. 59-69. [2][3][4], Obenga proposes three major language families for Africa:[5][6][7], Obenga’s Negro-Egyptian language family is composed of:[5][7], "Aaluja: Rescue, Reinterpretation and the Restoration of Major Ancient Egyptian Themes, Vol. He is the Director and Chief Editor of the journal Ankh. AbeBooks.com: Les Bantu: Langues, peuples, civilisations (French Edition) (9782708704466) by Obenga, Théophile and a great selection of similar New, Used and Collectible Books available now at … bau / morho, "homme", pl. L'égyptologie et les autres études africaines ou « africanistes » doivent le savoir clairement. Méthodologie de l'histoire africaine : sources locales, in Africa Rivista, année XXV, Rome, décembre 1970, p. 279-286. There is absolutely no evidence of a non-Bantu substratum. Il se fonde en cela sur l'avis de Jean-François Champollion, dit Champollion le Jeune, qui, dans sa Grammaire égyptienne, voyait le copte, pour l'« essentiel », comme un état tardif de l'égyptien ancien[12]. L’Etat fédéral, à son avis, récupérerait les ports atlantiques africains. 10. À l’époque, ses amis … Présentation du livre du Pr Théophile OBENGA, intitulé : Appel à la Jeunesse Africaine : Contrat Social Africain Pour le 21 ème siècle Paru le 27 juillet 2007, aux Editions Ccinia communication, au prix de : 19 €. Les origines africaines des Pharaons, in Afrique-Histoire, n° 7, Dakar, 1983, p. 47-48. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Méthodologie en histoire africaine, in Les Cahiers du CELTHO, n°1, Niamey, 1986, p. 35-51. ». Suivez l'actu et ne manquez rien des ebooks de Théophile Obenga en epub, PDF ou livre audio à télécharger dans votre liseuse, tablette ou smartphone Traditions et coutumes alimentaires kongo au XVIIe siècle, in Muntu, n° 3, CICIBA-Libreville. Fiche auteur de Théophile Obenga. « Le mot négro-égyptien sem qu'examine Tourneux (pp.90-91) [de Afrocentrismes...] est précisément riche, au plan lexicologique, sémantique, culturel et anthropologique ; le vocabulaire n'est pas que le lexique ; il est aussi culture, société, psychologie ; His degrees include: Théophile Obenga holds a Ph.D. in Letters, Arts and Humanities from Montpellier University, France. Pour sortir de ce carrousel, utilisez votre touche de raccourci d'en-tête pour accéder à l'en-tête suivant ou précédent. D’entrée de jeu, le Professeur Théophile Obenga a planté le décor en définissant la démocratie. Quoiqu'initialement élaborée dans le cadre de l'étude des langues dites indo-européennes ou sémitiques, selon Emile Benveniste la linguistique historique peut également s'appliquer à d'autres langues du monde ; fussent-elles dites « exotiques », « primitives » ou « sans histoire »[5]. Le « Chamito-sémitique n'existe pas », Ankh. Allocution de circonstance par le récipiendaire de Théophile Obenga. De l'État dans l'Afrique précoloniale : le cas du royaume de Kouch dans la Nubie ancienne, in Présence Africaine, n° 127-128, Paris. Tourneux récuse le rattachement de ce vaste champ sémantique négro-africain à l'égyptien s(3)m. D'après lui, l'explication d'Obenga ne serait pas recevable, à savoir que « le prêtre sem « sm3, sema», devait rendre le dieu habillé beau et fort, conserver ainsi sa santé; les présents ne manquaient pas. 15 résultat(s) Allocution de circonstance par le récipiendaire. Ainsi de l'égyptien s(3)m (sm3 d'après Obenga), «  prêtre s(3)m », apparenté par Obenga au : Or, d'après H. Tourneux, le kanuri et la hawsa sama seraient en réalité des emprunts « avérés » à l'arabe sama « ciel », le sénoufo et le songhai same viendraient de l'arabe samha « beau, bon ». Disciple et ami de Cheikh Anta Diop, Théophile Obenga est Chef du Département des "Etudes Africaines" à l'Université d'Etat de San Francisco en Californie, aux USA, et directeur de la revue ANKH (Revue d'Egyptologie et des Civilisations africaines). Ce sont les acteurs qui rendent la démocratie bonne ou mauvaise. Cependant, conseiller du Président Sassou Nguesso, et directeur du projet Université de … Théophile Mwené Ndzalé Obenga, né à Mbaya, (République du Congo), le 2 février 1936, est égyptologue, linguiste et historien. D'après Théophile Obenga, certains mots sont rarement empruntés par une langue à une autre ; ils sont dits « hérités ». Continuité de l'histoire africaine, in Africa Rivista, année XXVII, n° 2, Rome, juin 1972, p. 279-286. Théophile Obenga considère plus généralement que dans la famille de langue négro-égyptienne, pour former un nom ou un abstrait à partir d’un morphème, on suffixe ou affixe une particule : Pour Théophile Obenga, la syntaxe de la phrase wolof est similaire à celle de la phrase en anciens égyptiens pour exprimer rigoureusement la même pensée. Histoire interculturelle dans l'Antiquité. During the 1974 UNESCO Cairo symposium, The peopling of ancient Egypt and the deciphering of the Meroitic script, Cheikh Anta Diop and Theophile Obenga were among its participants. It suffers, however, from important methodological and theoretical weaknesses. Il suit les enseignements de grands noms de la linguistique historique : Henri FREI à l'Université de Genève et Émile BENVENISTE au Collège de France à Paris. Sous la direction de François-Xavier Fauvelle-Aymar, Jean-Pierre Chrétien et Claude-Hélène Perrot, éd. Connaissance du passé humain de l'Afrique, in Présence africaine, n° spécial "Réflexions sur la première décennie des Indépendances en Afrique noire", Paris, 3. Si vous venez d’apposer le bandeau, merci d’indiquer ici les points à vérifier. Parmi les nombreuses recommandations faites par le colloque international du Caire, donc par tous les participants, nous relevons celle-ci : « La coopération des spécialistes de linguistique comparée devrait être mise à contribution sur le plan international pour établir toutes les corrélations possibles entre les langues africaines et l'égyptien ancien. 29- Alain Anselin, Théophile Obenga, Notes de lecture : "Caractéristiques de l’esthétique bantu" in Muntu, n° 1, 1984. Cet article : LE SENS DE LA LUTTE CONTRE L'AFRICANISME EUROCENTRISTE par Théophile Obenga Broch ... Cette fonction d'achat continuera à charger des articles lorsque la touche Entrée est enfoncée. » », « [...]la langue égyptienne antique ne différait en rien d'essentiel de la langue vulgairement appelée copte ou cophthe ; que les mots égyptiens écrits en caractères hiéroglyphes sur les monuments les plus antiques de Thèbes, et en caractère grec dans les livres coptes, ont une valeur identique et ne diffèrent en général que par l'absence de certaines voyelles médiales, omises dans l'orthographe primitive. -, et d'autre part, parce qu'il restitue, en ces textes décisifs, produits en quelques siècles, le fondement du patrimoine intellectuel africain. Arrivé en France en 1963, il entame des études de philosophie à Bordeaux. Toutefois, selon cet auteur, la connaissance de ces propriétés, a fortiori la connaissance de leur évolution, suppose que soient disponibles des documents scripturaux, de la plus haute ancienneté possible, permettant d'en attester scientifiquement[9]. Pour Théophile Obenga, « quand le sémitique est bilitère (r-s) et même trilitère (r-s-t), l’égyptien, pharaonique et copte, se présente comme unilitère (t-). Naissance et puberté en pays Kongo au XVIIe siècle, in Cahiers congolais d'anthropologie et d'histoire, n° 9, Brazzaville, 1982, p. 19-30. Et ce paradigme syntaxique diffèrerait de ce qui est en vigueur en berbère ou dans les langues sémitiques[16]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'égyptologue congolais Théophile Obenga est l'invité fil rouge de l'émission. Sem dúvidas, o pensamento especulativo transcende a experiência, … [2][3][4] He considers the similarities between Egyptian and the languages he analyzed to be greater than the similarities between the Semitic, Berber, and Egyptian languages, which Greenberg grouped together as the Afroasiatic languages. « L’étonnant, c’est que la politique des présidents-à-vie, quoique élus au suffrage universel, Le berbère quant à lui se veut autre (k-l). Par ailleurs ses écrits ont été aussi critiqués comme soutenant une conception de l’identité culturelle fondée sur la génétique et la race[26],[27]. Parmi ses ouvrages, il faut signaler : l'Afrique dans l'Antiquité (1973), La Philosophie africaine de la période pharaonique (1990) et Origine commune de l'égyptien ancien, du copte et des langues négro-africaines … Mais, il considère qu'une très forte corrélation de ces séries entre plusieurs langues pourrait être la conséquence, la moins difficile à vérifier, d'une parenté génétique entre ces langues. La preuve est faite qu'elle peut aussi bien s'appliquer à des langues sans histoire dont la parenté est constatée aujourd'hui, de quelque structure qu'elle relève [...] Il n'y a donc pas de raison d'imaginer que des langues « exotiques » ou « primitives » exigent d'autres critères de comparaison que les langues indo-européennes ou sémitiques. Certes, d'après lui, les séries lexicales, même en ce qui concerne les mots hérités, ne prouveraient pas la parenté génétique. », Traduction :« ce qui est bon ressemble (mèl) comme (ni) ce qui est mauvais.», Fang = "nlo dzo ba adzo dzam da" : "tête ciel et tête parole affaire une", Fang = "akom ba akua dzam da" : "danse et creuset chose une", Égyptien ancien = "hprr hpr m Hpri : "scarabée exister en/dans génie du soleil levant", Égyptien ancien = "ss Mrw it.k" : "scribe Merou père toi", Égyptien ancien : bin n *-it = "il est (sera) mal pour le père", Duala : di-bena na *-te = "le mal est (sera) pour le père", Égyptien ancien : yî-* n *-it = "viens vers le père", Duala : yi-a na *-te = "viens vers le père".