18Paulo Andre Niederle et Evandro Pedro Schneider, dans leur texte, reviennent sur ce débat important sans pour autant se défaire des questions d’asymétrie relationnelle. Si ces investissements ont sans aucun doute été nécessaires au soutien de la croissance économique du pays, ils ont en parallèle été particulièrement délétères pour sa situation environnementale et pour ses enjeux sociaux. Disponible sur : https://www.nexojornal.com.br/expresso/2017/05/25/O-que-mudou-depois-de-5-anos-da-san %C3 %A7 %C3 %A3o-do-Novo-C %C3 %B3digo-Florestal (consulté le 25 mars 2018). Parmi ces critiques, beaucoup s’arriment au concept Foucaldien de « gouvernementalité » et, avec lui, à l’émergence de nouvelles techniques de gouvernement. Il insiste également sur le fait que les politiques environnementales des années 1990 ont clairement « favorisé des groupes économiques régionaux et locaux selon un modèle technobureaucratique et ce malgré un processus concomitant de décentralisation administrative » (Boeira 2003, 534). 1998. 2017. Chez les êtres humains, la pollution augmente la fréquence de certains cancers, des maladies respiratoires et de la mortalité as… La famille Maggi est à la tête de l’entreprise Amaggi, le premier producteur de soja au monde, et aurait accumulé une fortune de 1,8 milliard de dollars, d’après le magazine Forbes. Elle montre, par exemple, comment ce statut spécifique ne saurait préserver ceux qui en bénéficient des velléités économiques et développementalistes ou, a contrario, conversationnistes, d’acteur privés et publics toujours en embuscade. Disponible sur : https://www.persee.fr/doc/rfeco_0769-0479_2004_num_19_1_1545 (consulté le 28 mai 2018). Renforcement du rôle des principaux groupes, A/CONF.151/26 (Vol. Il en est de même pour le mouvement agro-écologique où s’inventent au quotidien de nouvelles façons de produire, de consommer, d’échanger, en phase avec les enjeux environnementaux et sociaux. 9 L’origine de la Bancada Ruralista est associée aux débats sur la réforme agraire organisés lors de l’Assemblée Nationale Constituante de 1988. L’avenir proche semble bien sombre pour la démocratie et l’environnement au Brésil. Ces affirmations, venant d’un des représentants les plus puissants de l’agro-industrie, celui qui a été surnommé « le roi du soja », sont en partie inexactes. Changements climatiques, comptabilité carbone et analyse du cycle de vie La gouvernance instaurée est en fait fortement centrée sur le pouvoir exécutif qui laisse prévaloir, à côté des logiques politiciennes, les arguments techniques et économiques portés par les administrateurs privés de l’eau, Sabesp11 en tête. Et certains de souligner que les réformes juridiques qui assurent l’opérationnalité de la « bonne gouvernance » sont en fait souvent volontairement incomplètes, servant parfois à renforcer le pouvoir de certaines élites (Cavaliere 2007). Des procédures consultatives ont été rendues obligatoires avant la mise en œuvre de grands projets d’infrastructures (industrielles, énergétiques, de transports, etc.). Ce pluralisme s’est affirmé plus nettement encore dans les années 1990, faisant gagner en complexité les modalités de prise en charge de la gestion environnementale. Là, cependant, l’État fédéral apparaît aux premiers abords plus en retrait. Mais les raisons de la régression socio-environnementale sont également à chercher dans la reprimarisation de l’économie brésilienne, autre dimension fondamentale du développementalisme des années 2000. apport de solution à un problème environnemental Definition. Les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro vont débuter dans moins d'un mois. Ce que résumait l’Institut Socio-environnemental (ISA) par ce slogan : « le développement oui, n’importe comment, non ! L’agriculture et l’élevage étant critiqués pour leurs responsabilités dans les taux d’émissions de gaz à effet de serre, le ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de l’Approvisionnement, Blairo Maggi, y était venu défendre une agriculture « proclimat ». Le manque de vision stratégique s’observe également dans l’attitude d’une grande partie des députés qui soutiennent le projet d’assouplissement des règles de certifications environnementales. C’est aussi le risque de voir se multiplier des catastrophes comme à la mine de Mariana ou des conflits à propos des barrages hydroélectriques et, surtout, de voir des hectares de forêts continuer à être défrichés pour faire place à ces infrastructures. Elle se renforça cependant rapidement pour atteindre 117 parlementaires au cours de la législature 1995-1999 et 116 députés sur celle de 2007-2011. Les Brésiliens ont tranché : le candidat de l'extrême-droite Jair Bolsonaro a été élu président. La réforme de la gestion des ressources hydriques est restée lettre morte. . À cette époque, elle ne rassemblait que vingt parlementaires et n’était guère influente. « La gouvernance serait-elle le nom de l’après-démocratie ? Reconnus par la loi aux descendants de communautés issues de l’esclavage sur une base au départ « ethnique », ces territoires ont reçu en 2006 le statut d’aires protégées, au même titre que l’ensemble de celles aujourd’hui intégrées au Système national des unités de conservation de la nature (Sistema Nacional de Unidades de Conservação da Natureza – SNUC). Maia, David. Ce groupe de pression parlementaire, organisé autour de la défense d’intérêts conservateurs, lutta pour faire réformer le code forestier (2012). Au-delà des arènes et institutions qui tentent de le prendre en charge à l’échelle globale, il pénètre tous les jours un peu plus le quotidien de la cité et des affaires humaines (Vertovec & Posey 2003 ; Poirot-Delpech & Raineau 2012). On la trouve associée à d’autres expressions aux contenus proches : « inégalités écologiques », « justice environnementale », « justice écologique ». Cet épisode marqua le début d’une longue série d’initiatives visant à détricoter les avancées législatives obtenues jusqu’ici sur les problématiques socio-environnementales. », Mariz, Renata. 2017. « L’imposture du développement durable ou les habits neufs du développement. How to use Google Classroom: Tips and tricks for teachers; Sept. 30, 2020. L’une des forces de cet article est de détailler la manière dont la question environnementale est convoquée (puis évacuée) en même temps qu’elle est insérée dans l’ensemble des « justifications » associés aux pratiques productives. Dans les pays du Nord, l’expertise s’est fortement redistribuée, en même temps que les arènes de discussion et les centres de décisions se sont démultipliés et ouverts à la participation de larges segments de la société. 12Les articles contenus dans ce dossier s’attaquent de manière frontale à ces différentes mises en tensions. Ils ne souhaitaient pas être associés à la déforestation illégale », raconte Daniel Nepstad, ancien directeur de l’Institut de recherches environnementales d’Amazonie (Ipam), qui a observé de près l’évolution de Maggi sur ces questions. 2012. Paris : Karthala & IUED. » Développement durable et territoires Dossier 2 Disponible sur : http://journals.openedition.org/developpementdurable/1523 (consulté le 28 mai 2018). 2 Rapport de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (Rio de Janeiro, 3-14 juin 1992), Section III. Les asymétries de pouvoirs en jeu vont jusqu’à permettre le détournement même de ces dispositifs au niveau local (celui de l’État fédéré). « Nomeações políticas no Ministério do Meio Ambiente (2003-2013) : interconexões entre ONGs, partidos e governos. » On fait des annonces, on alloue des budgets, « mais il n’y a pas, ensuite, de mise en œuvre des ressources et ça manque de transparence ». « Blairo Maggi, comme beaucoup de producteurs, craignait que des marchés se ferment en raison de préoccupations environnementales. 2003. Nous avons les lois environnementales les plus strictes du monde concernant l’usage de la terre et de l’eau », a-t-il argumenté. L’environnement s’est imposé comme un problème majeur de société. 1999. Les autorités brésiliennes et les entreprises d’exploitation tentent de dissimuler le problème en affirmant que les boues ne sont pas directement nocives pour la santé. Le net ralentissement de l’économie brésilienne (dès 2011) justifiera une diminution drastique des financements alloués aux acteurs et réseaux du tiers-secteur. Le stock de carbone est comparable sous prairie et sous forêt et nettement plus faible sous maı̈s. Un invertébré marin, introduit par accident en 1982 par des bateaux provenant de la côte Atlantique des Etats-Unis, contrôle l'écosystème marin de la Mer Noire et avait détruit 26 sociétés de pêche commerciale en 1992. Each year, mankind injects approximately six billion tons of carbon into the atmosphere from the burning of fossil fuels, as well as a substantial (although still uncertain) amount from deforestation. Cadre non contraignant, il a cependant vocation à se traduire progressivement dans les politiques publiques et les initiatives des acteurs économiques, sociaux ou associatifs. « O que mudou depois de 5 anos de sanção do Novo Código Florestal. Peru’s indigenous Andean and Amazonian women are driving an economy based on distribution and ancestral knowledge about ecology, the environment and culture, which enables them to live in harmony with nature. » Justice Spatiale, Spatial Justice 2. Marcelo Sampaio Carneiro est docteur en sociologie et professeur à l’Université fédérale du Maranhão (UFMA). It includes the principal University library – the Bodleian Library – which has been a legal deposit library for 400 years; as well as 30 libraries across Oxford including major research libraries and faculty, department and institute libraries. » In, Globalization, Globalism, Environment, and Environmentalism: Consciousness of Connections. Tout un ensemble de grands investissements, projets de construction de barrages, d’usines hydroélectriques, d’infrastructures de transports et d’implantations pétrochimiques dans le pays ont été lancés ou réactivés. Börkey, Peter & Matthieu Glachant. Disponible sur : http://www.redalyc.org/articulo.oa?id=86830164003 (consulté le 22 mai 2018). Comme l’exprime Céline Raimbert dans la conclusion de son article et comme l’ensemble des textes le donnent à voir : « De toutes parts, et à toutes les échelles, la question environnementale semble débordée, contournée, rognée, reléguée au second plan. Steven Vertovec & Darrell Addison Posey, 8-19. L'introduction d'espèces étrangères ou exotiques est un problème croissant. En vérité, le climat n’est pas une priorité. Pourtant, les chiffres de la déforestation sont repartis à la hausse depuis deux ans. Elle a augmenté de plus de 110 millions d'hectares depuis 1990. https://www1.folha.uol.com.br/mercado/2018/05/entidades-atuam-contra-pacote-do-veneno-e-fim-do-t-para-transgenicos.shtml, licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, Catalogue des 552 revues. Les politiques continuent de regarder en arrière et non vers le futur. Citons également le cas du Programme Pilote pour les forêts tropicales du Brésil à travers lequel le gouvernement a financé la mise en réseau des organisations de la société civile implantées dans le bassin amazonien (Abers & Oliveira 2015)5. 2003. 11Pour autant, malgré ces avancées, les questions environnementales n’ont jamais constitué une priorité pour les gouvernements qui se sont succédé dans les années 1990. Paris : Institut universitaire d’études du développement (IUED). » In Globalization, Globalism, Environment, and Environmentalism: Consciousness of Connections, dirigé par Steven Vertovec & Darrell Addison Posey, 8-19. 1995. Grâce à trois études de cas les auteurs montrent de manière fine comment, dans ces processus, s’articulent enjeux marchands, enjeux culturels mais aussi enjeux environnementaux non sans que ces derniers finissent chaque fois par devenir les parents pauvres. Comme le précisent les auteurs, elles ne seraient pas forcément identiques pour des IG ayant privilégié les « produits de la socio-biodiversité », lesquelles gardent des relations plus étroites avec les dynamiques socio-culturelles des communautés traditionnelles du monde rural. Cependant l’amnistie garantie à ceux qui ont déjà rasé des hectares par milliers contribue à envoyer des signaux contradictoires aux producteurs agricoles. La forêt plantée représente 7 % de la superficie forestière mondiale. « A dissonância do quadro institucional brasileiro na Rio +20, o caso do clima e do código florestal. Si chacun des textes en éclaire et précise un aspect particulier, tous soulignent le déficit démocratique et les carences environnementales qui caractérisent le Brésil d’aujourd’hui. Il entreprit également le renforcement du ministère du Développement agraire (Ministério do Desenvolvimento Agrario – MDA) dont le public de prédilection est celui de la petite agriculture. The activity of finding solutions for troublesome or perplexing situations involving ecological or natural resources. « C’est un discours très faux. Seules quelques très grandes marques peuvent avoir un impact de négociation à travers une présence en rayon quasiment indispensable pour les clients (ex : Coca Cola, Nutella…). « Política & gestão ambiental no Brasil : da Rio-92 ao estatuto da cidade. © 2019 Reporterre - tous droits reservés. Les domaines abordés sont ceux de l’agriculture, de l’activité minière, de la gestion des ressources hydriques ou encore celui de la gestion d’espaces différenciés par des statuts particuliers, ici des terres quilombolas. 6 Voir par exemple (Magrini 2001) pour une discussion sur les les Termos de Compromisso Ambiental (TCAs) – sortes d’accords volontaires – passés entre les pouvoirs publics et plusieurs entreprises dans l’État de Rio de Janeiro ou les mécanismes d’autorégulation des entreprises – sous contrôle des pouvoirs publics – PROCONar et PROCONágua dans l’État de São Paulo. Mais pas sans arrière-pensée. De ce point de vue, la « bonne gouvernance » comme la « décentralisation » constitueraient les produits d’une construction sociale pilotée par certains groupes conduisant à faire passer des interprétations du monde, subjectives et arbitraires, comme étant totalement normales, voire substantielles (Bottazzi 2007). Ce discours d’« autosatisfaction » a encore été tenu, le mois dernier à Marrakech, par la délégation brésilienne lors de la conférence sur les changements climatiques, la COP22. da UFSC. », Boeira, Sérgio Luís. Ici, le sujet est celui de l’inquiétante crise hydrique qu’a vécue la mégalopole de São Paulo en 2015, expression paroxysmique, comme le précisent les auteurs, d’une mauvaise gestion qui perdure malgré des alertes répétées depuis plus de quarante ans. 2004. Ils seraient les principaux bénéficiaires de la redistribution des cartes face à des « communautés locales » (populations indigènes ou habitants des quartiers défavorisés) qui ne pèseraient guère dans la prise de décision. 6. production facilities located in Brazil, Belgium and France. » Critical Sociology 38 (6) : 789-798. Magrini, Alessandra. Elles existent, comme le montrent les auteurs, mais restent encore bien trop fragiles. Ces dernières contribuent au développement du Brésil, tout en générant d’importantes conséquences environnementales. Poirot-Delpech, Sophie & Laurence Raineau. La solution à ce problème réside dans la construction d’un panel de recherche dédié à l’analyse stratégique des concurrents. 40. countries. » Mondes en développement 121 (1) : 23-30. Il contribue à de nombreuses controverses, conduit à la production de lois, de politiques publiques, de normes. Disponible sur : https://oglobo.globo.com/brasil/de-olho-em-211-votos-do-agronegocio-temer-ameaca-politica-ambiental-21621738 (consulté le 25 mars 2018). Maggi : © Marcelo Camargo - Agência Brasil Des prairies sur sol acide des Cerrados au Brésil peuvent avoir des stocks (essentiellement présents dans le sol) de plus de 200 t/ha. La culture du soja est en expansion depuis de nombreuses années, et a un impact important sur l'environnement. Fleury, Lorena Cândido, Jalcione Almeida & Adriano Premebida. « O ambientalismo multissetorial no Brasil para além da Rio-92 : o desafio de uma estratégia globalista viável. On comprend alors que les enjeux de contrôle du territoire et de l’exploitation de ses ressources soient primordiaux pour ces communautés, reléguant loin derrière ceux de « bonne gestion écologique ». », Castro, Edna. Dans cet État grand comme 1,5 fois la France, la déforestation chuta alors de près de 87 %. « Expansão da fronteira, megaprojetos de infraestrutura e integração sul-americana. « Política & gestão ambiental no Brasil : da Rio-92 ao estatuto da cidade. 2007. La déforestation en Amazonie brésilienne résulte en grande partie des politiques d’aménagement et de développement qui ont fait émerger de grandes exploitations agricoles et pastorales. « L’agriculture brésilienne est l’une des plus respectueuses de l’environnement. Les éleveurs bovins, eux aussi, ont pris leurs responsabilités, même s’il reste encore de la route à faire, selon l’ONG de défense de l’environnement. 9Dans les années 1980-1990, la décentralisation, la gouvernabilité, la citoyenneté, la participation sont devenues des thématiques phares et, avec elles, un souci nouveau pour « l’utilisateur ». ». Au contraire, ils tendent à figurer une situation générale préoccupante tant pour l’environnement que pour celles et ceux qui n’ont finalement guère voix au chapitre. Mariz, Renata. [1] Pour Reducing Emmissions from Deforestation and Degradation, soit « réduction des émissions de gaz à effet de serre causées par le déboisement et la dégradation des forêts ». En effet, entre 2011 et 2014, le gouvernement de Dilma Rousseff aurait réduit ses financements de 72 %, laissant au Fonds Amazonie (alimenté par des capitaux étrangers à travers le système onusien Redd+ [1]), la plus grosse responsabilité de la mission du contrôle des ressources forestières. » Nouveaux Cahiers de l’IUED 8 : 15-40. 2.5. million tonnes of flat stainless and electrical steel capacity in Brazil and Europe. Il est alors fréquent de voir rappeler que la gouvernance rejoint les grands thèmes de la pensée néolibérale et du mode de développement et de globalisation qu’elle engendre (Hufty 1999) : affirmation de la capacité des sociétés à s’autoréguler et, avec elle, dissolution du politique dans l’ensemble des instances de la société ; prédominance systématique des mécanismes de marché sur les mécanismes de régulation collective, y compris dans la définition et la promotion de l’intérêt général, avec la subordination de l’État au marché qui en résulte en pratique. 4 Au titre de cette politique nous pourrions également citer la création de la procédure d’autorisation environnementale (Licenciamento Ambiental) comme préalable à toute implantation d’infrastructure de moyenne et grande taille. Boeira, Sérgio Luís. Conscients de notre rôle à jouer, nous nous engageons à limiter au maximum nos impacts sur la nature à travers trois axes majeurs : le recyclage, l'eau et le climat. Les auteurs parlent de « capture de la réglementation » pour qualifier une situation dans laquelle les pouvoirs publics cessent de servir l’intérêt général pour favoriser des intérêts particuliers alors qu’ils étaient chargés de les réguler et de les contrôler. Flexor, Georges, Robson Dias da Silva & Jenifer Pinto. Hewitt de Alcántara, Cynthia. chapô : la forêt amazonienne. Les premiers sont des dispositifs dans lesquels des entreprises se contraignent à atteindre des objectifs de protection de l’environnement. Cavaliere, Sandra, Isabelle Hillenkamp & Sabine Hoffmann. 5Il est indéniable que, depuis le début des années 1990, le champ environnemental a connu une révolution. « C’est la preuve, encore une fois, que la prise de décision favorise les intérêts immédiats », souligne-t-on du côté des ONG. Le dispositif devrait théoriquement permettre à une pluralité de valeurs et d’intérêts associés à la gestion de l’eau de se confronter. Le dernier recensement a annoncé une augmentation de 29 % par rapport à 2015. Pour l’instant en tout cas, les réactions de la société civile et des couches les plus concernées de la population, celles vivant dans les quartiers défavorisés, ne semblent pas à même de renverser ces rapports de force. Concernant la déforestation, les spécialistes observent un désengagement de l’État qui ne dit pas son nom. Là, plus que dans les articles précédents, c’est donc la critique de l’opérationnalité des dispositifs de « bonne gouvernance » qui est au premier plan. 1998. Hufty, Marc. », Orenstein, José. Paris: Karthala. Le Brésil est-il aussi vertueux en termes de politique climatique, que semblent le penser ses dirigeants ? 8Au Brésil en particulier, ces nouvelles orientations ont trouvé un écho important. Accédant au pouvoir, Luis Ignacio Lula da Silva nomma Marina Silva, figure de proue de ce mouvement et ancienne leadeur du mouvement des seringueiros aux cotés de Chico Mendes, à la tête du ministère de l’Environnement (Ministério do Meio Ambiente – MMA). » Ambiente e Sociedade 10 (2) : 119-135. En prenant pour contexte le Brésil du début du XXIe siècle, leurs auteurs analysent, chacun à leur manière, comment les problèmes d’environnement s’y construisent, et s’y déconstruisent. Naissance, développement et gestion d'un problème environnemental, 1850-2000. Definition is not available for the current language. » Fédéralisme régionalisme 7 (2). 13Dans l’ensemble, ces textes sont loin de mettre en scène un « développement durable » orchestré au bénéfice de tous, associé à des processus décisionnels ouverts, équilibrés et transparents. La plus grande puissance économique d’Amérique du Sud a pour habitude de se présenter comme un « bon élève » lorsqu’il s’agit de lutte pour le climat. Ils s’intéressent aux dilemmes émaillant des tentatives d’intégration d’éco-conditionnalités dans des cahiers des charges d’indications géographiques protégées (Indicações Geográficas – IG) brésiliennes. Bottazzi, Patrick. Dans les deux premiers articles, c’est l’agro-industrie qui est au cœur du débat. On ne peut que constater le désengagement de l’État fédéral dans le processus, situation dont il semble d’autant se satisfaire qu’elle sert en fait ses propres intérêts. Le gouvernement conservateur brésilien, en place depuis six mois, relègue au second plan les préoccupations environnementales. Le défi environnemental de l’Amérique latine. 8 Il existe une importante littérature sur ces questions communément rassemblée sous la thématique « analyses de conflits socio-environnementaux » (Fleury, Almeida & Premebida 2014). La pollution industrielle de la Moselle française. Il est vrai que les secteurs les plus gourmands en terres, comme la production de soja et l’élevage, ont changé leurs méthodes. Tous deux montrent notamment comment les pouvoirs publics adoptent de nouveaux modes d’intervention permettant d’assurer la mise en conformité environnementale des acteurs de l’agrobusiness tout en assurant la poursuite du projet de modernisation conservatrice de l’agriculture brésilienne idéalisé dans les années 1960 par la dictature militaire. 3Les thématiques de l’environnement et du développement durable sont indissociables de celle de la gouvernance, autre référentiel phare pour l’action collective de la fin du XXe siècle (Vertovec & Posey 2003).