Mais il est trahi par Abgar II qui se range du côté des Parthes. Le royaume s'étend au nord jusqu'aux monts Taurus, à l'ouest jusqu'à l'Euphrate, qui le sépare de la Commagène, et à l'est jusqu'au Tigre. J.-C. Profitant de l'affaiblissement des Séleucides, ils prennent possession de ce territoire à la fin du II e siècle av. Selon la tradition chrétienne, les successeurs d'Abgar V seraient revenus au paganisme après sa mort[14] et notamment Sanatruk Ier, roi d'Osroène de 91 à 109, qui aurait martyrisé Addée, le disciple d'Addaï-Thaddée[15], que celui-ci avait nommé évêque de la ville. Celui-ci, allié de l'empereur romain Gallien, était chargé de la défense de ses territoires en Orient. Check out using a credit card or bank account with. J.-C. à 216 ap. To access this article, please, Access everything in the JPASS collection, Download up to 10 article PDFs to save and keep, Download up to 120 article PDFs to save and keep. Le royaume s'étend au nord jusqu'aux monts Taurus, à l'ouest jusqu'à l'Euphrate, qui le sépare de la Commagène, et à l'est jusqu'au Tigre. Some 30 titles are produced annually. obsolète]. Vers 132 av. « que la communauté d'Édesse a été fondée par un disciple de l', « un rôle de plaque tournante dans l'expansion du, « un centre d'élaboration d'un courant d'expression, « constituaient l'expression et le véhicule d'une même et unique civilisation hellénistique, une tradition remontant aux origines de l', « Par ailleurs, nous avons dit que les disciples du Nazaréen d'expression, Dernière modification le 14 août 2020, à 14:28, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Édesse_(Osroène)&oldid=173815286, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. La légende du Mandylion s'est développée sur plusieurs siècles, à partir de celle de la correspondance entre Jésus et Abgar, un des rois d’ Édesse (Il y eut toute une lignée d'Abgar rois d'Édesse, à l'époque de Jésus ; il s'agirait ici d' Abgar V Ukomo ou Ukkama Bar Ma'Nu ). Ce point de vue est toutefois rejeté par les spécialistes, qui font valoir plusieurs preuves scripturaires et archéologiques qui attestent de la présence d'un christianisme dès le Ier siècle. The group of editors from different disciplines evaluate the incoming manuscripts including also referees from other countries. Abgar d'Édesse est le nom de plusieurs rois d'origine nabatéenne qui règnent à Édesse et sur l'Osroène en Mésopotamie, de 132 av. » Pour ce qui est de l'origine de ce « christianisme », les auteurs actuels s'accordent pour dire qu'il ne doit rien à la prédication de Paul de Tarse, ni à l'influence de l'Église de Rome, mais qu'il est d'origine juive ; toutefois selon Klijn, le « principal problème en ce qui concerne le christianisme syriaque n'est pas de savoir d'où il est parvenu en Syrie, mais à quel type de judaïsme il doit être rattaché[4][réf. J.-C.), devenu province romaine en 216, puis incorporé au diocèse d'Orient, de 244 à la conquête arabe au VIIe siècle. Édesse était alors « la capitale de l'Osrhoène, petit royaume hellénistique coincé entre les empires parthe et romain[8]. institution. Hors de celui-ci, la domination des comtes était à peine reconnue. Ce point de vue est toutefois rejeté par les spécialistes, qui font valoir plusieurs preuves scripturaires et archéologiques qui attestent de la présence d'un christianisme dès le, Dernière modification le 27 avril 2020, à 16:58, Portail Israël antique et Juifs dans l’Antiquité, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Abgar_d%27Édesse&oldid=170117419, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Cependant on a trouvé des monnaies au nom d'un Ma'Nu IX Bar Abgar(X) Severus et d'un Abgar XI Farhat Bar Ma'Nu avec sur l'autre face la tête de l'empereur romain Gordien III le Pieux, ce qui laisse supposer aux spécialistes que les Romains laissèrent encore quelque temps des souverains en place. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) Ils sont regroupés sous le nom de Légende d'Abgar. La liste des souverains d'Osroène est en général reconstituée comme ci-dessous (les noms et les dates jusqu'à Abgar V doivent être regardés avec précaution)[6]. Dans la ville même existaient des sources (auxquelles les Grecs donnèrent le nom de kallirroé) qui sont encore connues aujourd'hui. © 2020 Encyclopædia Universalis France.Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés. À la mort de Godefroi de Bouillon, les […] En 163, Wa'Il Bar Sahru prend les Parthes comme alliés dans sa lutte contre les Romains. Andrea Nicolotti, From the Mandylion of Edessa to the Shroud of Turin.The Metamorphosis and Manipulation of a Legend, Leiden, 2014; J.M. Les assauts successifs menés par l'énergique et habile atabeg d'Alep, Zengi, permirent à ce dernier de prendre Édesse (23 décembre 1144) après un mois d'un siège que soutint, à la tête d'une maigre garnison, l'archevêque Hugues. À partir de 250, Édesse, où le christianisme avait bien progressé, accueillit l'Église de l'Orient, chassés de Perse par les Sassanides. Énergiquement défendu par le comte Jocelin Ier (1118-1131), le comté avait cependant perdu, dès les premières attaques menées par l'atabeg de Mossoul, Mawdūd, à partir de 1110, la plupart de ses territoires orientaux. Cette bataille est généralement vue comme l’un des pires désastres militaires de l'histoire de Rome. Un très grand nombre de récits en grec, en syriaque puis en arménien racontent l'histoire de la conversion du roi Abgar. Crassus est battu à la bataille de Carrhes et est tué au cours de la retraite (selon Plutarque, v.48-125). La liste des souverains d'Osroène est en général reconstituée comme ci-dessous (les noms et les dates jusqu'à Abgar V doivent être regardés avec précaution)[6]. Le proconsul Crassus, à la tête d'une armée de 42 000 hommes, franchit l'Euphrate sur les conseils d'Abgar II Bar Abgar et attaque la Mésopotamie dans le but de prendre Séleucie du Tigre. Recherche - Définition. À contrario, à partir de cette époque et jusque bien après la conquête arabe, l'Église miaphysite se développa à Édesse, qui est comme le centre spirituel historique de l'Église syriaque. [14] Voir A. M. Dubarle, L’homélie de Grégoire le référendaire pour la réception de l’image d’Edesse. J.-C. à 216 apr. Plus tard, Abgar VII Bar Ezad est détrôné par l'empereur romain Trajan, qui garde la ville sous sa tutelle deux ans avant de la laisser à deux princes étrangers, Yalur et Parthamaspatès. Abgar d'Édesse est le nom de plusieurs rois d'origine nabatéenne qui règnent à Édesse et sur l'Osroène en Mésopotamie, de 132 av. Certains auteurs repoussent l'intervention de Thaddée sous Sanatruk Ier (v. 90) ; d'autres renvoient la première prédication chrétienne sous Abgar IX (fin du IIe siècle). Revue d'histoire ecclésiastique 1987, vol. Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik, Read Online (Free) relies on page scans, which are not currently available to screen readers. JSTOR is part of ITHAKA, a not-for-profit organization helping the academic community use digital technologies to preserve the scholarly record and to advance research and teaching in sustainable ways. En 201, la Chronique d'Édesse mentionne la destruction du « temple de l'église de Dieu » lors d'une inondation[16]. institution, Login via your La légende de la correspondance entre Jésus et Abgar roi d'Édesse. Celui-ci « concevait la foi comme une Voie, une façon de vivre. En 262, Chapour Ier occupa brièvement Édesse puis l'abandonna du fait de l'arrivée du roi de Palmyre Odenath II venu défendre la ville. À partir de cette époque, comme beaucoup de régions sous tutelle romaine, les monnaies sont frappées avec l'effigie du souverain régnant d'un côté et celle de l'empereur romain de son époque au dos. En 1365, le roi Pierre Ier de Chypre relève le titre de comte d'Édesse — comte de Rochas, Rohas, Ruchas ou encore Roucha, selon la terminologie alors en usage chez les chrétiens de Terre Sainte et de Chypre — au profit de membres de la noblesse chypriote. En 1191, lors de la troisième croisade, le débarquemen […] L'une des principautés de la Terre sainte, fondée en mars 1098 par Baudouin de Boulogne, frère de Godefroi de Bouillon, qui, venu à l'aide du prince arménien Thoros, sut éliminer celui-ci par la ruse. All Rights Reserved. J.-C. (ou 136), un chef de tribu, Aryu (ou Ariou, 132-127 ou 136-127 av. En 384, la ville est visitée par Égérie, qui y décrit ses nombreux sanctuaires. Titres de noblesse: Comte d’Edesse (1100-1118) – Roi de Jérusalem (1118-1131) Avant la pre mière croisade, Baudouin possède la seigneurie de Bourcq, dans les Ardennes. Le mandylium sur l' hagion keramion. Selon François Blanchetière, cette cité jouait alors « un rôle de plaque tournante dans l'expansion du nazaréisme vers l'Orient[8] » et constituait « un centre d'élaboration d'un courant d'expression araméenne, indépendant du christianisme hellénistique, concevant la foi comme une « Voie », une façon de vivre ; rien d'abstrait ou de dogmatique[8]. Le comté d'Édesse (ou Orfa), au-delà de l'Euphrate, était le plus oriental des États latins et la principale marche contre les Turcs, constituant même une menace directe pour Alep. The journal is able to publish new and important documents in a very short time and gives scholars the opportunity to react quickly to new finds. À l'époque, de l'autre côté de l'Euphrate, dans l'empire romain, aucune église-bâtiment n'existe encore. Jean FAVIER, option. Crassus est battu à la bataille de Carrhes et est tué au cours de la retraite (selon Plutarque, v.48-125). Ce royaume, qui est quelquefois appelé « principauté des Abgar » (11 souverains portent ce nom), parvient à conserver son autonomie pendant près de quatre siècles, malgré les divers conquérants qui traversent son histoire. J.-C. Profitant de l'affaiblissement des Séleucides, ils prennent possession de ce territoire à la fin du IIe siècle av. La dernière modification de cette page a été faite le 14 août 2020 à 14:28. (mort en 1131) roi de Jérusalem (1118-1131), https://www.universalis.fr/encyclopedie/comte-d-edesse/, dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis. L'établissement franc d'Édesse était fragile, faute d'une véritable colonisation de peuplement analogue à celle du royaume ou de la principauté d'Antioche. Plus tard, les rois d'Edesse eux-mêmes ne frappèrent pas monnaie tout d'abord : les Parthes, leurs suzerains, ne leur octroyèrent ce droit que tardivement. Lire la suite, La naissance des États latins d'Orient est la conséquence de deux des croisades organisées par la papauté pour la libération des chrétiens d'Orient . Recherche - Solution. » Au IIe siècle, ce courant chrétien sera illustré par Tatien le Syrien et Bardesane d'Édesse[8]. fils de Aggai et pendant l'archontat de Marcus Aurelius Alexandrus (6) fils de Subas et de Baratha fils de Shalamsin, au ler jour du mois Date: ler septembre 242. Baudouin II exerça même la régence du comté. This item is part of JSTOR collection modifier - modifier le code - modifier Wikidata. J.-C. et en font leur royaume, appelé royaume d'Édesse, royaume d'Osroène, ou encore « principauté des Abgar » (11 souverains portent ce nom, mais 9 autres portent le nom de Ma'nu). Vers 132 av. Ces souverains portent en effet le plus souvent le nom d'Abgar ou de Manu[1],[2]. J. Parisot, « Abgar », dans Alfred Vacant, Eugène Mangenot.  : […] © 1989 Dr. Rudolf Habelt GmbH La totalité des troupes romaines furent tuées ou faites prisonnières et l'empereur Valérien lui-même fut capturé et mourut peu de temps après. À l'époque, le christianisme est encore une des composantes du judaïsme diversifié du Ier siècle. Les Odes de Salomon, les Actes de Thomas et l'ensemble des écrits regroupés sous le nom de « Légende » d'Abgar relèveraient du même milieu[8]. The publishing house is specialised on (mainly academic) publications treating with archaeology, prehistory, ancient history and related themes. Dr. Rudolf Habelt Ltd. was founded in 1948 as an antiquarian bookshop. Le règne du lâche et intrigant Jocelin II (1131-1144) précipita la fin d'Édesse, qu'une armée surtout formée d'Arméniens et de Syriens défendait sans conviction et qu'anémiait l'exode des éléments les plus actifs de la population, ruinés par la quasi-fermeture de la route commerciale qui reliait la Syrie à la Mésopotamie. La dernière modification de cette page a été faite le 27 décembre 2018 à 16:35. Étranger au royaume latin de Jérusalem, qui avait d'ailleurs été fondé plus tard (1100), le comté reconnut rapidement l'hégémonie politique de rois, dont les deux premiers (Baudouin Ier et Baudouin II) furent les anciens comtes d'Édesse. Plus tard, Abgar VII Bar Ezad est détrôné par l'empereur romain Trajan, qui garde la ville sous sa tutelle deux ans avant de la laisser à deux princes étrangers, Yalur et Parthamaspatès. Un très grand nombre de récits en grec, en syriaque puis en arménien racontent l'histoire de la conversion du roi Abgar. J.-C. à 216 ap. Selon la tradition juive, Abgar V s'était converti au judaïsme, mais la tradition chrétienne ou nazôréenne indique qu'il s'est converti au christianisme à la suite de la prédication d'Addaï[6]. C'est à ce milieu qu'il faudrait rapporter l'Évangile de Thomas[8]. J.-C. et en font leur royaume, appelé royaume d'Édesse, royaume d'Osroène, ou encore « principauté des Abgar » (11 souverains portent ce nom, … URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/comte-d-edesse/. Mais malgré la présence d'une communauté chrétienne et d'une église, le premier évêque d'Édesse, Qûna, ne semble pas avoir été en place avant le début du IVe siècle. La première croisade, prêchée à Clermont par Urbain II lui-même , fut organisée par lui au cours d'un voyage dans le midi de la France. En mars 500, une pluie de sauterelles détruisit les récoltes et provoqua une grave crise de subsistance conjuguée à une épidémie[3]. Request Permissions. Rechercher Il y a 1 les résultats correspondant à votre recherche Cliquez sur un mot pour découvrir sa définition. C'est à Édesse qu'est faite au vie siècle la première mention de l’existence d’une image physique du Christ, le Mandylion. La Doctrine d'Addai date probablement du IVe – Ve siècle[5].