Pourquoi dit-on « avoir maille à partir avec quelqu’un » ? Faces cachées de la seconde guerre mondiale. 292 000 hommes, tel est le total des pertes américaines durant la Seconde Guerre mondiale (sur 12 055 884 soldats engagés). 185 924 soldats furent tués sur le théâtre d'opérations Europe-Atlantique et 106 207 le furent sur le théâtre d'opération Asie-Pacifique. à partir de 1986, le régime commencera à ouvrir les archives aux historiens (registres des victimes dans les hôpitaux, registres des morts militaires, etc.) La Seconde Guerre mondiale fut le conflit le plus meurtrier de l'Histoire avec plus de 60 millions de morts soit 2,5 % de la population mondiale. Le transfert des territoires orientaux polonais à l'URSS eut formellement lieu en août 1945. Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s'élèvent à environ 18,6 millions de morts. Globalement, les estimations des historiens varient de 50 millions à 85 millions de morts. De nombreux recrues étaient motivées par le retour à la vie civile, tandis que d’autres ont été involontairement séparées. Je viens de trouver un scellé en plomb de la seconde guerre mondiale que je pense américain avec des marquages et un nom C.Stouffle Et Moseile , je pense au département ,mais en Anglais Les pertes américaines se chiffrèrent à 19.000 morts et près de 60.000 blessés en près de six semaines. Le fuseau horaire est UTC . En 1978, sous Léonide Brejnev, 18 millions de morts sont évoqués. En 2004, ils n’étaient plus que 20 %. Le dernier bilan évoque 26,6 millions de morts (militaires et civils). Germany (West). Cliquez ici pour vous connecter et mettre de côté vos articles. Les sources soviétiques et russes classent ces pertes avec les victimes civiles, Répartition des soldats : Royaume-Uni 5 896 000, Inde 2 582 000, Canada 1 100 000, Australie 993 000, Nouvelle-Zélande 295 000, Afrique du Sud 250 000, Blessés : Royaume-Uni 284 049, Inde 64 354, Canada 53 174, Australie 39 803, Nouvelle-Zélande 19 314, Afrique du Sud 14 363, Prisonniers de guerre : Royaume-Uni 180 488, Inde 79 481, Canada 9 334, Australie 26 358, Nouvelle-Zélande 8 415, Afrique du Sud 14 750, Morts au combat : Armée de terre 292 131, Armée de l'air 52 173 (inclus dans l'armée), Marine 36 950, Corps des Marines 19 733, garde-côtes 574. La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) était un conflit armé à grande échelle, largement dérivé de la Première Guerre mondiale (1914-1919). Baïonnette M5 et M5A1 La baïonnette M5 était employée avec le Garand M1 , elle possédait une poignée fusiforme avec des plaquettes en matière plastique noire finement quadrillée. Environ 120 000 civils périrent à cause de ces deux explosions. Page 1 sur 1 [ 11 message(s) ] Sujet précédent | Sujet suivant : Auteur Message ; Pouzet Sujet du message : La répartition des pertes américaines suivant les fronts. Du fait du manque de services médicaux et hospitaliers, souvent dégradés, la mortalité était plus importante qu'avant 1939. En 1945, la population s'élève à 140 millions d'habitants [29]. Le tableau suivant présente le nombre de tués pour chaque pays avec sa population d'avant-guerre pour montrer l'impact relatif de ces pertes. Certains historiens avancent que la définition de la Shoah regroupe également les autres populations persécutées et massacrées par les Nazis[23],[24],[25],[22],[26]. En 1945, la population s'élève à 140 millions d'habitants [29]. La dernière modification de cette page a été faite le 6 janvier 2021 à 19:25. Seuls 2 000 virent la fin de la guerre. Identification des militaires décédés au cours de la Première Guerre mondiale, de la Seconde Guerre mondiale et du conflit en Corée. Bonn 1989, Statistisches Jahrbuch für die Bundesrepublik Deutschland 1960, Page 78. Les nombres sont arrondis à la centaine de milliers la plus proche. « et dépasse très certainement celui des victimes juives, « les Japonais ont massacré jusqu'à 30 millions de Philippins, de Malais, de Vietnamiens, de Cambodgiens, d'Indonésiens et de Birmans dont au moins 23 millions étaient d'origine, « Durant cette période, 2 700 Autrichiens ont été exécutés et plus de 16 000 citoyens ont été assassinés dans les camps de concentration. Le nombre de 15,9 millions de morts civiles inclut les 3 et 4 millions de morts causées par les famines et les maladies associées à la guerre dans les régions intérieures non occupées par l'Allemagne nazie. Les communistes affirment qu'entre 20 000 et 35 000 personnes moururent. En réalité, il y eut 10 000 morts dont un nombre inconnu de civils, « les dévastations et les souffrances en Chine ont été si grandes que finalement il est nécessaire de parler d'un nombre incertain de 'millions' de morts. La Seconde Guerre mondiale fut le conflit le plus meurtrier de l'Histoire avec plus de 60 millions de morts soit 2,5 % de la population mondiale. Les Afro-Américains ont-ils combattu lors de la Grande Guerre ? Le nombre total des morts en URSS inclut les victimes de la répression soviétique. 9/1, Germany reports. D'après Marc NOUSCHI, Bilan de la Seconde Guerre mondiale, Le Seuil, 1996. Wiesbaden, Distribution: F. Steiner, 1961 Page 32, B. Gleitze, Deutschlands Bevölkerungsverluste durch den Zweiten Weltkrieg, Vierteljahrshefte zur Wirtschaftsforschung 1953, s. 375-384, Hsu Long-hsuen "History of the Sino-Japanese war (1937-1945)" Taipei 1972, Small, Melvin & Singer, Joel David, Resort to Arms : International and Civil Wars 1816–1965. Mai 1974. Depuis la chute de l'URSS, les historiens polonais ont pu accéder aux archives soviétiques relatives à l'occupation de la Pologne[68]. Photos : 23 avions légendaires qui ont marqué l'histoire . Geschichte der deutschen Bevolkerung seit 1815 Steiner, Franz Verlag 1998, German Federal Archive, Spiegel, Silke Vertreibung und Vertreibungsverbrechen 1945-1948. Pertes humaines pendant la Seconde Guerre mondiale; Liens externes. Au printemps 1945, les troupes américaines et soviétiques se rapprochaient inexorablement, détruisant ce qui restait du Troisième Reich dans des directions opposées. En 1965, sous Khroutchev, les autorités de l' URSS indiquaient que le conflit avait coûté la vie à 15 millions de Soviétiques (militaires et civils). Quelle est la durée « normale » d’un rapport sexuel . L'article présente, dans le contexte de l'après seconde guerre mondiale, un aperçu condensé portant sur les changements épistémologiques qu'ont connu les sciences sociales en général et la sociologie américaine en particulier. Les combats de la Seconde Guerre mondiale n’ont épargné que les pays neutres. Les données de ce documents sont présentées dans, Department of Defence (Australia), 2002, "A Short History of East Timor", musée du Mémorial de l'Holocauste des États-Unis, Crimes de guerre de l'Armée rouge pendant la Seconde Guerre mondiale, 150 000 citoyens polonais ont été victimes de la répression soviétique, Administration des Nations unies pour le secours et la reconstruction, Institut allemand pour la recherche économique, campagne des Indes orientales néerlandaises, Coup de force japonais de 1945 en Indochine, United States Holocaust Memorial Museum. Les, Les pertes civiles regroupent les victimes des, Les pertes soviétiques dans ses frontières d'après-guerre sont de 26,6 millions (13,5 % sur une population totale de 196,7 millions), Les pertes polonaises dans ses frontières d'après-guerre sont de 3,6 millions (15,8 % sur une population totale de 23,3 millions), Les pertes roumaines dans ses frontières d'après-guerre sont de 500 000 (2,5 % sur une population totale de 15,9 millions), Les pertes tchécoslovaques dans ses frontières d'après-guerre sont de 250 000 (1,9 % sur une population totale de 14,6 millions), Source pour les populations de Pologne, de Roumanie et des Pays baltes - Société des Nations Yearbook 1942-1944. Combien de pertes américaines durant la 2nde guerre mondiale ? En 2005, l'historien Tadeusz Piotrowski avança que 350 000 Polonais avaient été tués par les Soviétiques[70]. Ces décès incluent les 266 000 prisonniers morts dans la période d'après-guerre, essentiellement du côté soviétique, Les sources soviétiques listent la mort de 474 967 soldats sur les 2 652 672 prisonniers allemands capturés durant la guerre, Les estimations des pertes militaires soviétiques totales entre 1941 et 1945 sur le, Décomposition des pertes militaires entre 1941 et 1945 : 6 329 600 tués au combat, 555 500 morts de causes non-militaires, Décomposition des pertes (tués et disparus) entre 1939 et 1940 : 8 931 lors de la, Le nombre des blessés inclut 2 576 000 handicapés à vie, Les chiffres officiels russes avancent que le nombre total de prisonniers de guerre détenus par les Allemands était de 4 059 000. Ajouter l'article à votre sélection "À lire plus tard", 292 000 hommes, tel est le total des pertes américaines durant. Bericht des Bundesarchivs vom 28. L'historien russe Viktor Zemskov avance le nombre d'un million de morts entre 1941 et 1945 en s'appuyant sur les données des archives soviétiques[59]. Toutes les tendances ont une histoire. Depuis 1990, les historiens russes peuvent accéder aux archives de la période soviétique et ont publié des articles sur le nombre des personnes exécutées et celles mortes dans les camps de travail et les prisons[58]. Guerre mondiale (1939-1945) -- Pertes Guerre mondiale (1939-1945) -- Statistiques des morts, blessés, disparus, etc. by Konrad Adenauer. Selon l'historien Michael Haynes, il y eut 1 187 783 victimes entre 1939 et 1945 dont 46 350 exécutions judiciaires, 718 804 morts au goulag et 422 629 dans les prisons et les colonies pénitentiaires[60]. Les Alliés de la Première Guerre mondiale comme les Empires centraux perdent approximativement plus de 9 millions de vies chacun. Après 1945, la famine était très visible en certaines zones de l'URSS, dans les Balkans, et même dans l'Europe occidentale, sans oublier l'Asie. Publié : 31 Août 2007 15:56 . La Commission nationale estonienne sur l'examen des politiques de répression avance que le nombre de victimes civiles durant l'occupation soviétique entre 1940 et 1941 est de 33 900. Nouveau!! Les chiffres donnés ci-dessous n'incluent pas les exécutions, les déportations dans les camps de travail du goulag, les conscriptions dans l'Armée rouge ou les déportations ayant eu lieu après la guerre. 1982, Pieter Lagrou, « Bilan chiffré de la Seconde Guerre mondiale », dans. Plus de 10 000 autres furent probablement tués dans les bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki, « le taux de mortalité parmi les Coréens en Corée durant la guerre ne semble pas avoir fortement évolué. En 1983, pendant la brève présidence de Youri Andropov, 19 millions de morts étaient évoqués. Le Japon capitula le 14 août 1945 et les forces américaines occupèrent l'archipel. Les statistiques ne donnent pas le chiffre du nombre des morts après septembre 1945, (et après mai 1945 pour l'Europe) sans aucun doute élevé : un grand nombre de soldats grièvement blessés décédèrent, ainsi qu'un grand nombre de déportés rescapés, qui moururent des conséquences de mauvais traitements, de privations diverses, etc. Certains historiens occidentaux estiment néanmoins que le total se trouverait entre 1,7 et 2,3 millions[77]. Okinawa, dans le sud-ouest du Japon, fut le théâtre de l'une des plus meurtrières batailles de la Seconde Guerre mondiale, qui fit 200 000 morts. Aussi, il ne faut pas négliger les conséquences psychologiques, très importantes, avec un grand nombre de personnes traumatisées, souvent pour plusieurs générations. De plus, 247 000 Autrichiens ont perdu la vie en servant dans l'armée du Troisième Reich ou ont été portés disparus tandis que 24 000 ont été tués lors des bombardements aériens, « selon les données du gouvernement royale, 2 320 furent tués et 199 furent exécutés. Les pertes civiles regroupent les victimes des bombardements stratégiques, de la Shoah, des crimes de guerre japonais, des transferts de population en Union soviétique, des autres crimes de guerre et des morts dues aux famines et aux maladies liées à la guerre. 2. Après la réoccupation par l'URSS, 5 000 Estoniens périrent dans les prisons soviétiques entre 1944 et 1945[71]. Au cours des deux époques, la taille des forces armées américaines a été considérablement réduite. L'historien Martin Gilbert estime que 5,7 des 7,3 millions (78 %) de Juifs vivant dans les territoires occupés par l'Allemagne ont été victimes de la Shoah[18]. Nous savons que 5 400 000 Coréens durent travailler de force à partir de 1939 mais on ne peut qu'estimer de façon grossière le nombre de morts, « entre 1939 et 1945, près de 670 000 Coréens furent emmenés au Japon pour travailler dans les mines et l'industrie lourde et on estime que 60 000 ou plus périrent du fait des conditions de travail. Lorsque Chamberlain retarde la guerre e… La répartition des pertes américaines suivant les fronts. Les tableaux suivants détaillent les pertes de chaque pays. La Seconde Guerre mondiale a été très meurtrière et Neil Halloran a décidé de réaliser une vidéo incroyable qui dévoile toutes les pertes humaines. Les tableaux suivants détaillent les pertes de chaque pays. Question ... Alors que dans la plupart des pays belligérants, les pertes de la 2e guerre mondiale ont été plus importantes que celle de la guerre de 14-18, la France a connu de ce point de vue une situation un peu particulière. De la seconde guerre mondiale à Juliette Armanet, les godillots montent d’un cran. Les pertes militaires incluent les morts au combat et les disparus ainsi que les pertes liées aux accidents, aux maladies et aux décès en captivité. 2 016 000 prisonniers survécurent à la guerre dont 180 000 qui ont probablement émigré dans d'autres pays ; 939 700 furent réenrolés dans l'armée lors de la progression de l'Armée rouge. De nos jours, le bilan des victimes soviétiques de la Seconde Guerre mondiale n'est toujours pas définitif. Durant la Seconde Guerre mondiale, l'Union soviétique déporta de nombreuses populations jugées potentiellement déloyales dans des implantations spéciales. Présentation du Programme d’identification des pertes militaires et des restes qui font l’objet d’enquêtes. Archivalien und ausgewählte Erlebnisberichte. La distinction entre les pertes civiles et militaires causées directement par les combats et les dommages collatéraux n'est pas toujours très claire. Population en 1939 - Source : Population Statistics. Ces données font cependant l'objet de nombreux débats ; John Arch Getty et Stephen Wheatcroft avancent que les archives documentent précisément les victimes du goulag sous la période stalinienne[58],[61]. Les civils ont totalisé 40 à 52 millions de morts, dont 13 à 20 millions de maladie ou de famine du fait de la guerre. Casualties in Iraq and Afghanistan since 2003. Commissariato generale C.G.V. Ces valeurs ne prennent pas en considération les morts de carences, privations, de suites de blessures, ou autres maladies consécutives au conflit, après mai 1945, en Europe, et septembre 1945, en Asie. La Seconde Guerre mondiale a trois causes principales : l'agressivité des dictatures nazie, italienne et japonaise ; la passivité, voire la complaisance, des démocraties d'Europe occidentale face aux dictatures ; la politique étrangère de l'URSS. 10 relations: Années 1940, Barbara (poème), Bilan de la Seconde Guerre mondiale, Débat sur les bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki, Front yougoslave de la Seconde Guerre mondiale, Pertes humaines américaines lors des guerres impliquant les États-Unis, Prisonniers de guerre italiens en Union soviétique, Seconde Guerre mondiale, Tourisme aux Kiribati, 8 mai 1945. Il y a soixante ans, 57 % des Français considéraient l’URSS comme le principal vainqueur de la guerre. Le souvenir des pertes de vie, la lourde dette causée par la Première Guerre mondiale et les menaces qu'a fait peser la Conscription sur l'unité nationale ne donnent ni à la population canadienne ni aux politiciens de toutes persuasions l'envie de revivre une autre expérience semblable. • Pertes humaines pendant la Seconde Guerre mondiale, sur Wikimedia Commons Rhône : un cimetière africain en plein champ de maïs, « Le drapeau français est devenu un signe de solidarité », Ces morts de Dunkerque enterrés… aux Pays-Bas, Les plus grosses idées reçues sur les Américains, Nouveau Ça M’intéresse Histoire juillet-août 2018. Un phénomène astronomique incroyable va se produire pour la première fois depuis le Moyen Âge ! Au début de la guerre, le premier ministre Mackenzie Kingappuie chaudement la politique d'apaisement du premier ministre britannique, Neville Chamberlain, à l'endroit du führer allemand, Adolf Hitler. Sur les 130 895 civils occidentaux internés par les Japonais, 14 657 moururent de faim et de maladie, Entre 380 000 et 390 000 personnes furent déportées des territoires annexés en 1940 et 1941 dont 309 000 à 312 000 Polonais, 22 842 Moldaves, 17 500 Lituaniens, 17 000 Lettons et 6 000 Estoniens, Environ 2,3 millions de citoyens soviétiques appartenant à des minorités ethniques furent déportés durant la, Un total de 2 230 500 personnes habitaient dans les implantations spéciales en octobre 1945 et les archives indiquent que 309 100 morts furent enregistrées dans ces zones entre 1941 et 1948, Décomposition des pertes militaires : 2 303 320 tués au combat, 500 165 morts de leurs blessures ou à la suite d'accidents ou de maladies, 2 007 571 disparus au combat ou introuvables après la guerre, 25 000 suicides, 12 000 inconnus et 11 000 condamnés à mort en cour martiale, Il y eut 459 475 prisonniers de guerre allemands morts en détention, 77 000 sous contrôle des Alliés occidentaux et 363 000 sous contrôle soviétique. Cette arme fut fabriquée par plusieurs entreprises durant la seconde guerre mondiale et notamment A.C.C., Aerial, Camillus, Imperial Knives ou encore Utica. L'estimation du nombre de tués lors d'une guerre est un sujet controversé et les historiens avancent souvent plusieurs estimations différentes sur le nombre de victimes de la Seconde Guerre mondiale[4]. Les autres estimations vont de 4,9 à 6 millions de Juifs[19]. Michael Haynes et Rumy Husun considèrent que les données des archives soviétiques sont correctes et avancent que les données démographiques sont plus représentatives d'une économie soviétique sous développée et des pertes de la Seconde Guerre mondiale que d'un plus grand nombre de victimes dans les goulags[67]. Source : The Columbia Guide to the Holocaust[22]. : En 1986, sous Gorbatchev, et la Perestroïka, le régime commence à évoquer les chiffres réels du bilan et confirme que le conflit avait dépassé les 20 millions de morts, en avançant 21 millions de morts militaires et civils. Le 8 août, l'Union soviétique déclara la guerre au Japon et envahit la Mandchourie occupée. La guerre a fait baisser le chômage par la mobilisation de millions d'Américains. Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux militaires qui auraient pu être expulsés par le RIF (réduction en vigueur) ont eu […] Le bilan humain est dramatique : entre 50 et 60 millions de morts, plusieurs millions de blessés, 30 millions d’Européens déplacés en raison des changements de frontières, surtout en Europe orientale. Les pertes militaires sont évaluées par rapport aux frontières de 1939. Sur ce nombre 7 800 avaient été arrêtés, 6 000 avaient été déportés, 5 000 avaient été évacués, 1 100 ont disparu et 14 000 réquisitionnés comme main d'œuvre forcée. Les pertes militaires incluent les victimes des unités régulières tués au combat ou non. Index du forum » XXe siècle » Seconde Guerre mondiale. Comment éviter la buée sur les lunettes avec le masque ? La Shoah est le terme généralement employé pour désigner le génocide d'environ six millions de Juifs européens durant la Seconde Guerre mondiale. Finalement, 1 103 000 prisonniers seraient morts. L’Union soviétique par pertes et profits . Il est certainement raisonnable d'envisager environ 10 millions de morts chinoises, un total uniquement dépassé par l'Union soviétique, « les informations sur les morts coréennes sous l'occupation japonaise sont difficiles à obtenir. Casualties in Iraq since 2003. Rosefielde considère que l'ouverture des archives soviétiques est une opération de désinformation organisée par le KGB[64]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Depuis, les chiffres ne cessent d'évoluer. Donald Niewyk suggère que cette définition élargie, intégrant les victimes civiles soviétiques, donne un total de 17 millions de morts. Voir plus » Pertes humaines de la Première Guerre mondiale. Zemskov suppose que Staline souhaitait dissimuler l'ampleur réelle des pertes tant aux … Ces territoires incluaient l'ouest de l'Ukraine, l'ouest de la Biélorussie et la. M. V. Philimoshin of the War Ministry of the Russian Federation, Istituto Centrale Statistica (Roma, 1957) "Rapporto Morti e dispersi per cause belliche negli anni 1940-45", 600 000 détenus par les Alliés occidentaux, 50 000 par les Soviétiques et 650 000 par les Allemands, Hubert, Michael, Deutschland im Wandel. Les statistiques des pertes de la Seconde Guerre mondiale varient, avec des estimations allant de 50 millions à plus de 70 millions de morts ce qui en fait le conflit le plus meurtrier de l'histoire de l'humanité[1], mais pas en termes de décès par rapport à la population mondiale[2]. Cependant, les historiens occidentaux estiment que les Allemands ont fait 5,7 millions de prisonniers et que 3 millions sont morts en captivité (dans les documents officiels russes, la différence de 2 millions est incluse dans les pertes civiles), Les conscrits non encore enrôlés désignent l'estimation du nombre de réservistes qui, essentiellement en 1941, furent tués au combat ou moururent dans les camps de prisonniers avant d'être enregistrés dans le service actif. Elisabeth II, reine d’Angleterre : 65 ans de règne ! Avec cette définition, le nombre total des victimes de la Shoah se trouve entre 11 et 17 millions[27]. 1 526 000 Polonais furent transférés en Pologne et 518 000 Ukrainiens et Biélorusses furent transférés en URSS à la fin de la guerre. Le régime stalinien déporta des populations entières de minorités jugées potentiellement déloyales[57]. Thème 1 – FRAGILITÉS DES DEMOCRATIES, TOTALITARISMES ET SECONDE GUERRE MONDIALE (1929-1945) Chapitre 3 : La Seconde Guerre mondiale (1ère partie) "Raising the Flag on Iwo Jima", photographie prise le 23 février 1945 sur le mont Suribachi (Iwo Jima). United Nations, Economic and Social Council, The Challenge Of The Irish Volunteers of World War, Ufficio Storico dello Stato Maggiore dell'Esercito. Robert Conquest et Steven Rosefielde remettent néanmoins cette précision en cause en avançant que les données démographiques et les témoignages des survivants indiquent un nombre de victimes plus important[62],[63]. Presse - und Informationsamt. With an introd. PERTES ALLEMANDES AU COURS DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE . Le samovar, bouilloire traditionnelle, est devenu après la Seconde Guerre mondiale en raison de sa forme tubulaire un terme empreint de sarcasme pour décrire les vétérans restés sans membres après avoir fait la guerre sous les ordres de Staline. L'historien Raul Hilberg donne le chiffre de 3 millions de morts juifs dans les camps de la mort[21]. La première cause est l'agressivité des pays dictatoriaux comme l'Allemagne d'Hitler, l'Italie de Mussolini et le Japon militariste qui veulent s'assurer une meilleure place au soleil afin de lutter plus efficacement contre la crise économique qui les touche depuis le début des ann… Ce conflit fut le plus coûteux en vies humaines de toute l'histoire de l'humanité. Les pertes militaires s'évaluent entre 22 et 25 millions, dont 5 millions de prisonniers de guerre morts en captivité[3]. Ce nombre figurait dans un rapport qui lui avait été remis au début de l’année 1946 par la commission présidée par le président du Comité de planification de l’État, Nikolaï Voznessenski », note le professeur Viktor Zemskov de l’Institut d’histoire de la Russie. Trois jours plus tard, les États-Unis larguèrent une seconde bombe sur la ville de Nagasaki. Quelque 16 000 Autrichiens sont morts en prison et plus de 67 000 Juifs autrichiens ont été déportés dans les camps de la mort. Le conflit a fait au total quelque 2,5 millions d'invalides. Le seul jour du débarquement, le 6 juin 1944, ce sont 9 500 soldats américains qui tombèrent sous les balles ennemies, sur 135 000 hommes débarqués sur les plages de Normandie et 22 000 parachutistes largués sur ses villages. Le nombre de morts dans les camps de travail (goulag) fut accru par la surpopulation du temps de guerre et les pénuries de nourriture[56]. Ministero della Difesa - Edizioni 1986, Sivard, Ruth Leger World Military and Social Expenditures 1985, [Poland World War II casualties (in thousands), Nürnberg Document No. Complete list of U.S. Une rencontre entre les alliés était inévitable et elle s'est finalement déroulée le 25 avril sur l'Elbe, non loin de la ville de Torgau, dans le nord-ouest de la Saxe. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. L'occupation des Pays baltes par l'URSS était considérée illégale et ne fut jamais reconnue par les États-Unis. Les pertes humaines américaines sont moins importantes que celles d'autres pays belligérants : 292 000 morts dans les combats de la Seconde Guerre mondiale, 114 000 pour d'autres causes [28]. 3568. Les pertes humaines américaines sont moins importantes que celles d'autres pays belligérants : 292 000 morts dans les combats de la Seconde Guerre mondiale, 114 000 pour d’autres causes [28]. Les notes de bas de page donnent une analyse plus détaillée du nombre de victimes et leurs sources. Mentally and Physically Handicapped: Victims of the Nazi Era, Bundesarchiv: Euthanasie-Verbrechen 1939 - 1945, Poland World War II casualties (in thousands), U.S. National Archives Casualties from World War II, Militaires décédés durant le conflit (1939-1945), The US Strategic bombing survey Report # 55, http://projectinposterum.org/docs/poland_WWII_casualties.htm, Pertes humaines pendant la Seconde Guerre mondiale, Pertes humaines de la Première Guerre mondiale, Pertes humaines américaines lors des guerres impliquant les États-Unis, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale&oldid=178502728, Pages avec des arguments non numériques dans formatnum, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Seconde Guerre mondiale/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Sources : voir notes de bas de page pour l'Allemagne et l'Autriche, Prisonniers de guerre morts après la capitulation, Conscrits non encore enrôlés (voir note ci-dessous), Civils dans les camps de prisonniers de guerre (voir note ci-dessous).